jeudi 1 mars 2018

Une autre étape...notre remontée vers le nord des Caraibes


La plongée de nuit, le 20 février dernier, à l’Anse Mitan, avec Jean-Francois s’est bien déroulé, beaucoup de poissons et de langouste, la nuit le comportement des animaux marins est différent. Certains, comme les langoustes sortent de leur cachette diurne pour circuler librement. Ce fut une meilleure expérience que notre première plongée de nuit à Carriacou. Au retour, nous déposons Jean-François et après un rapide passage au bateau nous nous retrouvons sur Cassiopée où un dessert pour l’anniversaire de Yolène a été concocté par Marie-Josée. Un pudding au chocolat nous attend avec un ti-punch : merveilleuse combinaison !!

Le lendemain matin, une nouvelle étape commencera : notre remontée vers le nord en vue d’explorer ce coin mais aussi une façon de se rapprocher de notre point de départ pour notre traversée atlantique. Nous ferons donc une grosse semaine de navigation en arrêtant, par-ci, par-là.




Martinique-Dominique (71MM)

Le 21 février, nous levons l’ancre à 9h30 et nous naviguons sous génois jusqu’à Saint-Pierre, courte mais agréable navigation, ancrage au sud de Saint-Pierre, bonne nuit de sommeil. Le lendemain, nous levons l’ancre à 8h15 en direction de la Dominique. Le passage entre la Martinique et la Dominique est le plus « costaud » des Caraïbes, cette fois ne fera pas exception. Des vents soutenus de 23 nœuds avec des pointes à 28 nœuds, une mer formée avec des vagues de 10 à 15 pieds, nous serons mouillés par des vagues. Nous jetons l’ancre à 17h. Ouf, bonne journée de navigation! Soirée relaxe, mais les vents sont soutenus dans la baie... Le lendemain, anniversaire de Yolène, nous allons à terre pour obtenir le détail des activités de la semaine d’appréciation des Voileux. Nous ne sommes pas trop enthousiasmés du programme. Nous retournons au bateau et préparons le repas de la soirée : foie gras et sauterne, en entrée, et pizza maison et Brunello (merci Gilles !) comme plat de résistance.



Dominique-Guadeloupe (53MM)

Nous levons l’ancre à 8h30 en direction de Pointe-à-Pitre (PP), les vents de 20 nœuds avec des pointes à 25 nœuds nous accueillent et la mer est toujours aussi formée. Ce n’est pas ce que la météo marine annonçait! L’angle de navigation pour rejoindre PP est trop inconfortable, nous changeons de cap pour rallier plutôt Les Saintes. Nous filons à belle allure et nous attrapons une balle de mouillage au Pain de Sucre à 13h. C’est un peu rouleur mais OK. Nous relaxons un peu. Le lendemain, nous décollons en direction du nord de la Guadeloupe, à Deshaies. Nous prenons deux ris dans la GV et plein génois et nous roulons rapidement vers Deshaies, une très belle et très variée navigation. Nous nous dédouanons en fin d’après-midi et relaxons à bord. Après une nuit rouleus,e nous décidons de quitter pour l’ïle Pigeon à 7h. Nous avons réservé une plongée à 13h dans la réserve Cousteau. Nous profitons de notre arrivée vers 9h pour aller faire des emplettes au Carrefour de la baie de Malendure. Nous faisons notre plongée finalement avec une demi-heure de retard mais l’attente est récompensée : ce sont nos meilleures photos sous-marines. Par contre, Les Heures Saines, le dive shop, est très décevant, manque de rigueur et de professionnalisme, à ne pas refaire avec eux. En soirée, nous sommes attendus chez Patrick et Martina de Taboo, qui ont loué une villa à Deshaies. Nous retournons à Deshaies après la plongée et nous arrivons chez Patrick vers 18h30. Trois autres équipages de bateaux du Québec y sont : Tenace, Océane 2 et San Flo. Nous connaissons San Flo (Véronique et Serge) et faisons connaissance avec les deux autres équipages : belle soirée ! Cette fois la nuit sera bonne : ça ne roule pas !


L'Ile Pigeon









Guadeloupe-Antigua (48MM)

Le 27 février, nous levons l’ancre à 9h15, les averses nous accompagnent pour environ une heure trente : nous sommes toujours en bordure de petits « squalls » que nous voyons sur le radar. Nous ne sommes jamais en plein cœur de ces petits systèmes, heureusement mais nous serons complètement trempés! Finalement, nous voguons vers des cieux plus cléments et nous terminons notre navigation à Jolly Harbour sous voile de belle façon. Nous jetons l’ancre à 16h30. C’est un très bel endroit ici, nous y reviendrons en avril pour la semaine des régattes. Nous décidons de poursuivre notre remontée dès le lendemain.


Coucher de soleil à Antigua...wooooooooooowwww!
Lever de soleil à Antigua... C'est payant de se lever tôt!

Antigua-Saint-Barth (76MM)

Après une très bonne nuit de sommeil nous levons l’ancre à 6h15 sachant que nous avons une longue navigation à faire. Les vents sont de 12 nœuds, nous avons pleine voilure. Vers 10h, nous sortons notre spi pour compenser pour des vents plus faibles. Vers 13h, nous affalons le spi car les vents étant maintenant de 6-8 nœuds, il nous reste 30 MM pour rejoindre Saint-Barth… Nous faisons route sous moteur et voile. Nous sommes témoins d’un magnifique coucher de soleil à notre arrivée à Saint-Barth, nous nous ancrons avec difficulté : nous ne reconnaissons plus le mouillage… Après trois essais, nous réussissons !




Lever de la pleine lune à l'est...

...avec le coucher de soleil à l'ouest (on y voit l'ile de Saba)
Saint-Barth-Saint-Martin (12 MM)

Nous levons l’ancre à 9h30, sous moteur en direction de Saint-Martin.  Nous y serons pour le week-end afin d’assister aux régates Heineken. Nous jetons l’ancre vers midi.

Nous vous parlerons plus de Saint-Martin et Sint-Maarten (frappée de plein fouet par l’ouragan Irma) dans notre prochain post !

St-Barth


Un aperçu des régates...
À très bientôt.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire