dimanche 25 mars 2018

Ste-Croix, USVI


Non pas que nous ayons du retard dans le blog…  nous ne pouvions pas « poster »…  notre forfait internet couvrant les Caraïbes, ne couvre pas les iles vierges américaines… 

Nous avons quitté St-Martin, le samedi, 10 mars, à partir de la baie de Marigot, côté français, que nous avions rejoint la veille en compagnie de nos amis de Oui Chérie ! Nous avons pu faire un souper avec André, Louise et Denis : un risotto aux champignons arrosés de bonnes bouteilles, gracieuseté d’André ! Donc, le matin du 10 mars, vers 5h30, nous quittons Marigot, nous y allons avec une pleine voilure et nous utilisons le tangon pour le génois car nous serons en vent arrière pour ce passage. Ce fut une très belle expérience. Il nous arrive que très rarement d’avoir l’occasion de faire de la voile en vent arrière, le tangon permet de stabiliser le génois et pour la grand’ voile, nous avions installé notre retenue de baume pour éviter l’empennage. Les vents furent constants en direction et en force, environ 20 Nœuds et de 110 degrés, ce qui nous a permis de franchir les 84 MM en 12 hres pour une moyenne de 7 Nœuds, ce qui est très bon pour nous ! Nous avions fait le choix d’aller à Leverick Bay dans les Iles vierges britannique (BVI) pour la facilité de s’y ancrer même de nuit…Nous avions prévu y arriver après le coucher du soleil mais Éole était de notre bord cette fois !


Le lendemain, nous levons l’ancre à 6h30 pour rallier Sainte-Croix aux Iles vierges américaines (USVI), nos amis de Grand Cru nous y attendent… Nous les avisons par texto, juste avant notre départ, que nous prévoyons y être vers 16 heures. Nous prenons deux ris sur la GV et nous roulons à environ 75 degrés du vent réel sous des vents de 16 à 18 nœuds avec une mer parfois formée parfois calme bref, des conditions idéales pour Caffè Latte. Vers 14h10, nous sommes déjà à destination, Christiansted (en l’honneur du roi Christian du Danemark). Nous nous installons à l’ancre, prenons une douche et vers 16 heures nous allons sur Grand Cru qui nous invite pour le souper et l’apéro. Il était grand temps que nous arrivions car notre réserve d’eau était à sec : impossible de faire de l’eau à Saint-Martin. Ici, l’eau est limpide et nous pourrons recommencer à en produire.

Lever du soleil lors de notre départ...
Magnifiques retrouvailles avec nos amis, Dalynn nous a préparé un Chili végé délicieux. Le lendemain, nous devons nous dédouaner à l’aéroport car les installations de Christiansted ont été détruites par Maria. Nous devons louer une voiture, or pour remettre l’île à niveau plusieurs travailleurs de l’extérieur sont présents et les voitures se font rares… Jean a une idée, louer la voiture à partir du parc de voiture de l’aéroport. Nous avons besoin de la voiture pour deux jours, nous serons six à bord et, oh miracle, une telle voiture est disponible et pour nous rendre à l’aéroport, on nous permet d’utiliser la voiture destinée à une passagère en provenance des USA, elle aura accès à la voiture directement au lieu de prendre un taxi jusqu’à Christiansted : c’est gagnant-gagnant ! Nous nous dédouanons et comme document officiel de l’immigration nous avons droit à un magnifique Post-it jaune estampillé du sceau des USVI, de toute beauté !



Nous retournons vers Christiansted pour récupérés nos amis de Grand Cru et faisons un saut à Fredericksted où nous dinons chez Polly’s avec un burger végé et une bière locale la Leatherback (du nom de l’espèce de tortue de mer). Super bon ! Nous allons ensuite à un endroit où il y a des cochons (des porcs) qui aiment beaucoup la bière. Nous achetons 6 bières, sans alcool, et nous entrons dans l’enclos. Une grosse bête se dresse sur ses pattes de derrière, qu’elle pose sur une barrière et qui salive à l’idée de boire une bière. À tour de rôle, nous lui tendons une canette qu’il écrase de ses dents faisant gicler la bière dans sa bouche ; une fois terminé la cannette écrabouillée est rejetée sur le sol et il en réclame une autre. Incroyable !
Les ouragans ont fait de grands dommages aux palmiers...






Nous retournons à Christiansted pour la course de crabes en lien avec les activités de la St-Patrick. Un de nos crabes termine troisième dans l’une de trois courses, malheureusement que les deux premiers accèdent à la grande finale…



Les crabes prêts à faire une course...
Le départ est donné...
Ce sont les deux premiers crabes qui franchisent la ligne blanche,
qui sont couronnés gagnants!!
Pendant la course, il ne faut pas déranger les crabes
par des mouvements de bras ou de jambes....
Yolène fut la première délinquante... et sa main fut "tapée"!!!
Les crabes sont ramassés à la fin de la course...

La finale... 8 crabes!!!!

Le lendemain, nous reprenons la voiture pour explorer l’île. Nous avons un itinéraire suggéré. Découverte d’une superbe belle île. Nous allons visiter la rhumerie Captain Morgan, très belle visite, endroit super chic et très axé sur le marketing, nous avons bien ri des films publicitaires mettant en vedette le Captain Morgan! Par la suite, nous allons visiter la rhumerie locale Cruzan, complètement ailleurs…le guide y est extraordinaire, il nous fait beaucoup rire et la visite se conclut par une dégustation assez complète de de la panoplie des rhums Cruzan (du nom des habitants de Ste-Croix). Nous filons vers la micro-brasserie Leatherback qui est sur le point de démarrer, suite au retard causé par Maria. Ils ne sont toujours pas branchés au réseau électrique, c’est donc dire que des génératrices roulent 24/7. Les gens nous accueillent avec enthousiasme et nous offre une bière. Nous leur racontons que nous avons bu leur produit chez Polly’s…Ils seront présents, sous une tente, à la St-Patrick à Christiansted : nous leur promettons de passer les voir. Nous retournons au bateau après avoir déposé les clés de la voiture. Ici, aux USVI la conduite est à gauche mais les voiture ont, comme au Canada, le volant à gauche. Ceci simplifie beaucoup la conduite à gauche, nous le savons pour avoir expérimenté des voitures avec volant à droite et à gauche.
















Le lendemain, 14 mars, nous faisons des travaux à bord : nous désallons l’extérieur, nettoyons le teck, lavons l’intérieur. Ouf, good job !

Nous recevons Grand Cru à bord pour le souper et nous jouons à Wizard en soirée : super cool ! Jeudi, c’est la soirée « Art Gallery » à Christiansted et nous faisons la tournée des boutiques d’art avec les amis de Grand Cru et de Cloud 9 (Rondha et Steve). C’est très sympa. Les boutiques participantes offre du vin, des fromages et des bouchées et nous les faisons une à une. Nous avons acheté des bracelets, un joli poisson décoratif et un épiphyte. Nous terminons la soirée avec les amis en dégustant un burger à un resto local sur le « boardwalk ». Super expérience !

Le 16, nous allons en matinée acheté des déguisements pour la St-Patrick et en après-midi nous pêchons la « Conch » (lambis). Belle récolte de 15 mais finalement, nous mesurons les bêtes et nous devons en relâcher 3. Personne n’a d’expérience pour parer ces conchs…on trouve quelque chose sur You tube mais ce n’est pas trop concluant…On attaque tout de même. Extraire la bête de la coquille est assez simple, ôter la peau est très difficile mais Jean trouve la technique après un peu de tâtonnements, finalement attendrir le tout avec un maillet de bois est crucial. Nous séparons le butin en trois portions et chacun des équipages devra préparer un plat à base de conch que nous dégusterons ensemble sur Grand Cru. Au menu : conch panée et frite de Cloud 9, conch en sauce tomatée à la Grand Cru et colombo (fricassée) de conch à la Caffè Latte. Le repas est une réussite : tous les plats sont excellents, la conch est tendre et succulente. À refaire sans faute !

Une conch doit mesurer plus de 9 pouces pour être mangé

La bête est sortie du coquillage

Coupage de la bête


Dernière étape importante avant la cuisson...
attendrir la bête...

Jour de la St-Patrick, nous allons à terre vers 10h30 pour nous installer pour la parade. Cloud 9 a préparé un bloody mary communautaire et, en sirotant le bloody nous nous dirigeons au centre-ville. Tout le monde est déguisé et c’est vraiment festif ici. Nous regardons le défilé et nous nous amusons ferme. En après-midi, nous jouons au Wizard sur Grand Cru, nous soupons là-bas et nous retournons sur Caffè Latte en soirée.






Une bonne bière verte pour l'occasion!!!


Dimanche matin, nous quittons pour Buck Island, précédé par Cloud 9 et suivi par Grand Cru. Magnifique endroit, île inhabitée, la mer arbore différentes teintes de bleus, tout à fait notre genre d’endroit… en fin d’après-midi nous allons marcher sur la plage avec Ronda de Cloud 9. Le soir, nous restons sagement sur Caffè Latte.

Le lendemain matin, nous ne sommes que 4 bateaux à Buck Island et en matinée nous allons faire de l’apnée dans le lagon avec Cloud 9 et Reid de Grand Cru. Nous avons des ratées avec notre hors-bord et Cloud 9 nous remorque au bateau. Jean vidange le réservoir d’essence et y retire des résidus, change la bougie d’allumage et inspecte le filtre à essence. Le moteur fonctionne bien et en après-midi, nous repartons pour de l’apnée dans le lagon. Pas de poissons en quantité mais des formations de coraux quand même assez jolies. Nous avons un apéro en soirée avec Cloud 9 et Grand Cru sur Grand Cru. Nous soupons à bord de Grand Cru et nous jouons aux cartes en soirée. Le 20 mars au matin, les bateaux, un à un, quittent Buck Island pour des destinations différentes : les îles vierges espagnoles pour Cloud 9, les îles vierges britanniques pour Grand Cru et St-John dans les îles vierges américaines pour nous. Nous allons vers Coral Bay pour y rejoindre nos amis de Mr.X, Manuela et Ian, que nous avions quitté en septembre en Grenade. On a hâte de les revoir !

On vous revient avec notre séjour à St-John dans notre prochain « post » !! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire