mardi 20 février 2018

Carnaval, Martinique, suite et fin


Donc, après le départ de nos amis, dimanche dernier, nous assistons à une autre parade, à Fort-de-France, à compter de 15h, avec nos amis de Cassiopée, Marie-Josée et Jean-François. Sous la thématique du Grand Carnaval de Martinique, cette parade lance le début officiel de ce dernier et présente des groupes à pied, des orchestres de rue et des chars allégoriques. Le code couleur est : multicolore. Nous nous habillons tous de façon « colorée » pour nous joindre à la fête. C’est très beau et festif, nous constatons que les gens se sont donnés à fond pour leurs costumes, nous sommes ravis. Les gens sont très « bon enfant », pas l’ombre d’un soupçon de doute : nous nous sentons en sécurité malgré la foule imposante. Un peu partout de l’alcool est vendu, nous dégustons une excellente Lorraine pression, une bière locale très réputée. Nous rentrons au bateau un peu fatigué de la semaine et du Carnaval et nous tombons rapidement dans les bras de Morphée. Zzzzz.












Le lendemain, nous travaillons sur le bateau et plus tard, en après-midi, nous allons au Carnaval en compagnie de JF et MJ. Code couleur : noir et blanc, thème mariage burlesque. Habillé de blanc et de noir, nous assistons à la fin de la parade des enfants et au départ (un peu de cafouillage ici…) de la parade mariage burlesque. Nous sommes témoins d’hommes déguisés en femme, certains très réaliste, d’autre beaucoup moins. C’est drôle et les acteurs de la parade se prêtent volontiers au jeu, beaucoup d’ambiance mais moins beau qu’hier. En fin de soirée, nous achetons des pizzas de chez « Hasta la pizza! » pour les manger tous ensemble sur Caffè Latte avec un peu de vino ! To the good life !












Le mardi, 13, nous travaillons sur le bateau, en particulier sur le déssalinateur : bris d’une vis dans le boitier de l’entrainement du moteur… Parade des Diables au Carnaval et code couleur : rouge et noir. Nous revêtons des vêtements aux couleurs prescrites et allons assister à la troisième parade du Carnaval. C’est bien, mieux que la parade de la veille, en quantité et en qualité, mais nous sommes un peu blasés. Nous quittons la parade un peu tôt et regagnons sagement notre bateau. Nous ferons impasse sur la parade du lendemain, celle qui clos le Carnaval. À bord du bateau, ce soir-là, 14 février, nous entendons de la musique et une prestation « live », c’est agréable.




Le carnaval terminé, les commerces réouvrent pour la plupart. Jean en profite pour faire extraire le boulon brisé dans un atelier d’usinage, pendant ce temps, Yolène fait la lessive et de petites emplettes. En fin de journée, deux bonnes nouvelles nous attendent : nos amis Maryse et Merrill de Ambition arrivent et l’atelier d’usinage nous informe que nous pouvons récupérer la pièce. Nous allons à l’apéro sur Cassiopée où nous rejoignent Ambition : quelle joie de se retrouver tous ensemble après tout ce temps ! Très cool soirée.

Vendredi, nous avions réserver une voiture de location préalablement pour que nous puissions, les six comparses, aller visiter l’ïle en AM et aller faire du « shopping » en après-midi. Nous nous rendons au canal Beauregard (aussi appelé canal des esclaves), après quelques tergiversations, nous décidons d’emprunter l’ouvrage malgré la pancarte y interdisant l’accès. Cet ouvrage, réalisé en 1760 par les esclaves, est à flanc de montagne et servait à acheminer l’eau de source de la montagne vers les rhumeries : noble usage 😊. C’est spectaculaire, cœur fragile s’abstenir : le muret, du côté aval, fait au mieux 20 pouces de largeur et le dénivelé fait facilement 1000 pieds. Tous ont bien aimé!

Les mangues sont arrivées...




Pour continuer la visite, nous allons en direction de la rhumerie DePaz, pour une dégustation et certains achats. Toujours top endroit! Ensuite, nous irons chez Décathlon (vêtements de sport) et au Hyper U (alimentation). Nous rentrons à Fort de France juste à temps pour remettre les clés de la voiture au loueur. Journée bien remplie! Soirée tranquille à bord.

Après les derniers achats à Fort de France, samedi, nous levons l’ancre à destination d’Anse Mitan. Nous nous ancrons et Jean procède à l’assemblage du déssalinateur tout semble ok. Nous nous retrouvons tous à bord d’Ambition pour un souper impromptu préparé par Maryse : super souper, super soirée. Le lendemain, nous nous donnons rendez-vous à 10h30 pour un brunch sur la terre ferme. Au préalable Jean veut installer le déssalinateur et tester si tout fonctionne correctement. Vers 10h00 c’est l’instant de vérité, il y a de la tension dans l’air : oui ça y est nous produisons de l’eau à nouveau !!! Bonheur… Nous rejoignons les amis au quai et nous nous dirigeons au village créole. Pas de brunch ce matin, mais nous prendrons un café et luncherons dans une brasserie. Ce fut excellent et sympatique !

Jean-François et nous réservons notre place pour faire une plongée, pour le lendemain, chez ABC Dive. Nous faisons une plongée en avant-midi, pas la plus spectaculaire que nous ayons faite mais nous en tirons nos meilleurs clichés sous-marins. À 17h00, apéro sur Caffè Latte, au programme soirée guitare : soirée très agréable !




Nos amis d’Ambition ont quitté, ce matin, pour Ste-Anne et progresserons vers le sud, nous nous retrouverons plus tard, plus au nord, à Antigua en avril. Bons vents les amis !  Et nous, nous restons sagement à l’ancre dans l’attente de notre fenêtre météo pour rallier la Dominique….  Entre temps, nous ferons une plongée de nuit, ce soir !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire