mardi 7 novembre 2017

Grenade, suite et fin


Maladie de Jean, suite et fin

Nous sommes, le 3 novembre, ça fait presqu’un mois que la plaie est apparue. Après le sevrage d’antibiotique du 19 octobre, nous avons continué à appliquer de l’antibiotique topique, en crème, sur la plaie. Il y a quelques jours nous avons commencé à laisser la plaie toujours à l’air libre et à appliquer une crème favorisant la cicatrisation. Le tout est en bonne voie de guérison. Bientôt Jean pourra aller dans l’eau salée !

Selon les informations météo, nous partons pour Tobago, cet après-midi, 7 novembre. Nous allons naviguer toute la nuit pour arriver à Tobago tôt en avant-midi, ceci pour nous permettre de faire nos procédures d’immigration et de douanes, réputées assez longues à Tobago. Nous serons un groupe de 4 bateaux qui quitteront en même temps. Nous avons fait un petit meeting pour définir les endroits où nous irons à Tobago, et par la suite ce sera la Barbade. 

Guindeau, la saga se conclue

En juin dernier, lors de notre escapade en Martinique, nous avions essuyé un grain et nous avions dû nous poser à Bequia pour la nuit. Lors de notre manœuvre d’ancrage, un bris de la base de notre guindeau est survenu. Ce bris n’empêche pas l’utilisation du guideau pour jeter et pour monter l’ancre, mais pose un problème de sécurité en ce sens que nous devons avoir une personne qui dirige la chaîne vers le puit d’ancre lors de la remontée. Nous avons contacté un fournisseur de pièce pour bateau, dès le 22 juin, pour commander la base. Après de nombreux délais, certains dus à l’ouragan Irma et un manque de suivi de la part du fournisseur, la base fut reçue vers le 20 septembre. Comble de malheur, les dimensions de la base reçue ne coïncide pas avec celles de la pièce d’origine. Nous signalons ceci rapidement au fournisseur. Il entame des procédures pour contacter le fabriquant, et il doit passer par le bureau chef situé à St-Martin (détruit par l’ouragan Irma) mais aucun lien internet avec le bureau chef n’est établi. Pour ajouter à notre frustration, lors de la réception de la pièce (la base) le prix qui nous avait été communiqué avait été augmenté et de plus nous devions assumer les frais de transport de 50$ canadiens. Après s’être plains au responsable du magasin, le prix original fut respecté et 50% des frais de transport furent supporté par le fournisseur. Le 29 octobre, on nous avise que les pièces de nouvelles dimensions qui complèteront notre installation sont reçues. De plus, on nous informe que pour éviter toute mauvaise communication le prix des pièces nous sera communiqué sous peu… Là, Jean explose, dans les échanges de courriel, le fabriquant a écrit, « donne l’adresse de livraison du client et nous allons expédier les pièces ». Normalement, cela signifie que les pièces seront envoyées gratuitement, le fabriquant se reconnaissant une portion de la responsabilité des délais et du changement des spécifications de la pièce (la base du guindeau). Jean écrit au patron du magasin, un courriel, lui expliquant la situation et répond à l’employé du magasin qu’il tombe de sa chaise, que nous devons payer les pièces suite au commentaire du fabriquant. Le lendemain, la réponse de l’employé confirme que les pièces sont gratuites. Nous récupérons les pièces au magasin et Jean démonte le guideau, installe la nouvelle base, nettoie et graisse les autres composantes et remonte le tout. Oh miracle, nous avons maintenant un guindeau fonctionnel et sécuritaire 4 mois et une semaine après que le bris fut survenu. Yeahhhhh!




Nos dernières activités à la Grenade

Nous nous sommes fait beaucoup d’amis en Grenade, en particulier un groupe de français habitant la Grenada. Nous avons fait beaucoup de hash avec eux, des sorties aussi et même une navigation à Carriacou. Pour une courte semaine, Cathie et Pierre Jean, furent à bord de Caffè Latte et nous avons eu beaucoup de plaisir. Pas question de quitter la Grenade, pour y revenir, mais plus tard, sans faire des au revoir. Nous sommes allés le soir de l’Halloween au resto à Bruno où un repas nous attendait : soupe de betterave au gingembre, porcelet et crème brulée au fruit de la passion, magnifique !
On se déguise comme on peut avec ce qu'on a à bord...

C'est donc des superhéros...  SuperYo et mettons, SuperCan!!!






Puis, nous avons été reçus chez Jean-Louis, Chef de son métier, il nous a préparé une bisque d’écrevisses et des écrevisses de la Grenade accompagnés de pâte Alfredo (dont il nous a partagé sa recette), un pur délice.


Puis ce fut, un souper au Carib Suchi, avec le groupe : miam !


Finalement, au full moon party, du Benji Bay, les amis étaient là pour un dernier au revoir et comme c’était l’anniversaire du partenaire de PJ, Rodger, nous avons été invité au party privé, en son honneur. Pour ajouter au plaisir de la fête, nous avons retrouvé par hasard, des amis, Lisa et Paul d’Ottawa, qui était à bord de Kinship en tant d’équipage lors de la Carib 1500, en novembre dernier. Depuis, Lisa et Paul ont pris leur retraite et acheté un bateau et s’apprête è commencer leur aventure dans les Caraïbes à leur tour.




Finalement, France, dont nous soulignions l’anniversaire au Carib Suchi, a décidé de nommer son nouvel oiseau en l’honneur de Yolène : le volatil se nommera Yoyo. Leur point en commun : la houppette!!
France vous présente Yoyo!!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire