jeudi 19 octobre 2017

La maladie


Le lundi, 9 octobre, en matinée, Jean ne se sent pas bien. Il veut juste dormir…Il se sent fiévreux, prend du Tylenol et va se coucher. Au souper, il se sent mieux, nous sortons au resto pour de la pizza et Jean boit un…ginger ale, c’est pas son style!!! Le soir, au départ du quai en dinghy, un frisson lui parcourt le corps, un léger frisson… Autre Tylenol et dodo, frissons durant la nuit… Au matin, la fièvre est toujours présente, Yolène fait des recherche Google sur le zika, la dengue et autre chikungunya. Nous avons fait beaucoup de sorties en forêt, on est prudent mais on peut se faire piquer…d’autant plus qu’une épine s’est logée dans le mollet de Jean, et que, suite à nos baignades en eau de mer, la plaie s’est envenimée. Bref, nous croyons avoir affaire au zika : une peu de fièvre et légers maux de tête. Nous faisons appels à nos contacts grenadiens, PJ et Cathie, pour avoir le nom d’un médecin. Nous contacterons un spécialiste des maladies tropicales. Nous avons un rendez-vous, jeudi, en début d’après-midi. Après plusieurs questions, le verdict tombe : pas de zika mais plutôt une plaie mal (pas) soignée. Ribambelle de médicaments, dont au premier chef des antibiotiques, pour une durée de 7 jours. De l’acétaminophène, du sirop pour la toux, un nettoyant pour la plaie et un antibiotique topique pour la plaie et super Yo, l’infirmière, complètent la posologie. Le temps doit faire son œuvre… De jour, Jean dort et redort, la nuit, il frisonne, sue et mouille les draps. Très agréable…Il a peu d’appétit mais prend de la soupe Ramen, parait que ça ramène 😊.

Au bout de cinq jours de ce régime, les symptômes s’atténuent (fièvre, maux de tête) et les dommages collatéraux aussi (il ne dort plus durant le jour, ne mouille plus ses draps la nuit). Un seul souci persiste la plaie…nous sommes disciplinés, deux fois par jour nous désinfectons au peroxyde (parait que ce n’est pas une très bonne idée, mais bon), nettoyons, appliquons l’antibiotique topique, mettons de la gaze et un ruban gommé.

Mercredi, le 18 octobre, il reste une journée d’antibiotique à prise orale et on veut un avis externe. Louise, de Prana, est infirmière, elle est très gentille et on a confiance en son jugement. Nous nous déplaçons, entre deux grains (averses fortes et coup de vent) vers Prana. Sur place, Denis et Louise nous accueillent. Nous avons amené notre kit pour le pansement, nous montrons à Louise la plaie : elle constate une amélioration, nous sommes soulagés mais nous nous devons rester vigilant et au moindre signe de reprise de la fièvre, il faudra consulter. Aujourd’hui, après 11 jours de tempérance 😊 Jean pourra prendre un verre de vin au souper…tout est bien qui finit bien? À suivre…

Yolène fait du yoga à l'hôtel tout là haut
avec une superbe vue sur la baie

Le terrain de volleyball nous accueille 3 fois par semaine!!



Maison dans le quartier où nous sommes

Baie de Secret Harbour, où nous sommes présentement
Nos plans de navigation se précisent encore davantage, au début novembre, nous filerons à Tobago, plus au sud que la Grenade. Par la suite, nous remonterons franc nord vers la Barbade. Ensuite, ce sera Ste-Lucie pour voir l’arrivée des bateaux de L’ARC+ qui arriveront de L’Europe dont nos amis de Oui-Chérie. Nous prévoyons être en Martinique, pour la période des fêtes. Des amis nous ferons le bonheur de venir à bord à la fin janvier, nous serons alors en Guadeloupe. On a hâte !!

À plus…   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire