dimanche 19 mars 2017

Dominique


Jeudi matin, nous allons faire la Indian River avec Alexis, comme guide. Il passe nous prendre comme prévu à 9h00. Nous serons 8 touristes à faire cette excursion. Un couple d’américains (la femme, Jean, est britannique), deux couples de britanniques (une des deux femmes, Manuela est française) et nous. Nous nous dirigeons à l’embouchure de la rivière dans la barque d’Alexis sous moteur. Nous payons notre accès aux parcs de la Dominique. Nous entrons dans Indian River, Alexis est maintenant aux rames. C’est un bon guide, il connaît très bien la flore et la faune de son pays. La forêt est dense et la rivière est très riche en poissons de toutes sortes, mais la pêche y est strictement interdite. L’eau de la rivière est « brackish » (un peu salée, effet de la marée) donc les variétés de poissons présents sont différents de ce qu’on retrouve en mer. La flore est diversifiée et le littoral de la rivière est jonché d’arbres dont la forme des racines protège la rive de l’érosion causée par l’eau. C’est assez joli.


Alexis, le guide




Maison de Calypso


Nous progressons le long de la rivière et nous arrivons à l’endroit où il y a la maison de la sorcière Calypso dans le film le pirate de Caraïbes. Selon Alexis, cette maison typiquement Dominicaine est très fraîche. Les gens ici vivent vieux et ont l’air plus jeune que leur âge. Alexis dit que la nature ici est généreuse et qu’on trouve toujours de quoi s’alimenter. De plus, les plantes médicinales y abondent. Nous arrivons à la fin de notre parcours, il y a un bar et un mini jardin. Alexis parle au tenancier et il nous offre de gouter au « ganga rhum » (rhum, illégal, dans lequel on y infuse de feuilles de marijuana) : ça guérit de nombreux maux…en tout cas on se sent bien! Nous en profitons pour boire un peu : un jus pour Yolène et un Coco rhum pour Jean. Nous repartons vers l’embouchure de la rivière et Alexis a préparé pour chacune des femmes un oiseau (symbolisant l’homme) à partir d’une feuille de palmier qui sera placé sur une fleur, symbolisant la femme.


L'oiseau et la fleur !!!




Nous retournons au bateau et nous lunchons. En après-midi, nous carénons à nouveau le dessous du bateau : avec un grattoir en plastique et une brosse douce nous ôtons les algues qui poussent et les quelques mini-coquillage qui sont présents. Nous faisons aussi quelques plongées pour tenter de retrouver les lunettes de soleil ($$$) que Jean a échappé par-dessus bord, sans succès. Nous irons au BBQ organisé par PAYS, ce soir, et nous sommes invité par le groupe à un 5 à 7 au bar chez Madiba (surnom donné à Nelson Mandela). Personne d’autre du groupe n’ira au BBQ, donc nous partons un peu avant 19 hres en direction du bâtiment de PAYS. Sur place, nous retrouvons Jean-Claude et Natalie de même que Teresa et François des gens de Montréal que nous avions croisé sur le voilier Ambition de nos amis Merrill et Maryse. Nous discutons de chose et d’autres et nous découvrons que François est ingénieur chimique comme Jean. Au 5 à 7, nous avions affiné notre programme pour le lendemain : une randonnée de 4 heures qui part d’un endroit situé près du quai des pêcheurs. François et Teresa sont intéressés et ils se joindrons au reste du groupe, nous serons 7 au total. La soirée se termine en dansant au son de la musique. Nous rentrons au bateau pour un dodo bien mérité.


Le lendemain, à 9h20, nous récupérons Jean (une britannique mariée à un américain) et nous filons au quai des pêcheurs. François et Terasa arrivent et nous rejoignons Ian et Manuela. Nous partons à l’aventure. La randonnée n’est pas difficile au début et ça se passe bien. Il se met à pleuvoir et nous nous abritons sous un arbre en attendant que ça passe.  Nous reprenons notre marche, parfois c’est boueux et glissant même avec de bons souliers de randonnée. François, qui a mis ses souliers de voile, a des savonnettes sous les pieds et se découvre une amitié particulière pour les arbres : c’est maintenant un « tree hugger » pur jus! On a bien ri avec François! Nous poursuivons notre route et à un moment donné on a un doute : allons-nous dans la bonne direction? Nous passons au vote pour la direction à emprunter, puis, nouvelle hésitation. Cette fois nous avons un bon indice et nous repartons dans l’autre direction. Nous sortons du sentier, marchons jusqu’à un pont et nous nous installons sur des roches longeant la rivière pour nettoyer nos bottes et pour casser la croute. Nous reprenons notre marche et arrivons au dinghy après avoir fait le plein de devises locale (EC$), de laitue, de mahi-mahi et d’un mini ananas pour le déj.

Drôle de maison...

Superbe fleur que l'on retrouve partout dans les forêts






Section la plus glissante...


Nous regagnons le bateau et nous plongeons à nouveau pour retrouver les lunettes à Jean. Nous avons dû plonger au moins une vingtaine de fois chacun. Le fond est tapissé mur à mur d’algues assez courtes dont raffole les tortues de mer. Le contraste entre le vert des algues et le noir des lunettes n’est pas top. Soudain, Jean aperçoit ses lunettes près d’une épingle à linge échappée probablement par un bateau ayant utilisé la balle de mouillage au préalable. Jean continue sa descente et récupère les lunettes à plus de vingt pieds sous l’eau. Cri de joie! Soudain, au loin, nous apercevons Matthew de Kinship, un ami qui a fait la traversée en même temps que nous, qui se dirige vers Caffè Latte en dinghy. Nous savions qu’il venait en Dominique. Nous l’invitons à célébrer les retrouvailles (de Matthew et des lunettes 😊) avec une bonne bière bien fraîche. Sa conjointe Kathleen est partie à Ottawa pour s’occuper d’une amie malade. Matthew va rester en Dominique un bout puis il ira chercher Kathleen dans deux semaines à St-Martin. Nous discutons avec Matthew et nous convenons de faire des randonnées avec lui.

Samedi matin, nous allons au marché public avec Matthew, nous achetons des fruits, des légumes et du pain. Nous passons au marché de poisson mais il n’y a pas de langouste. Un pêcheur nous en promet pour lundi : on reviendra! Plus tard, en avant-midi, Ian et Manuela viennent sur le bateau pour voir notre installation du déssalinateur et autres gogosses. Nous leur demandons s’ils veulent venir en après-midi faire une randonnée au Fort Shirley et au Cabrits. Ils sont partant. Matthew et Ian sont britanniques et sont heureux de pouvoir échanger dans leur accent 😊. Nous terminons la journée chez Madiba pour des rhums bien mérités. Douche, souper léger et dodo.

Vue de la baie, du Fort



Mangier

C'est la période des mangues... miam!!!!





Dimanche, jour du seigneur, Jean part vers PAYS pour aller télécharger La Presse+ édition du 19 mars. Le Canadien a remporté la victoire contre Ottawa en fusillade par le compte de 4-3. Yesss! Ce soir, il y a le match retour disputé au Centre Bell : ça promet. Matthew habite Ottawa, Jean a hâte de le narguer un peu 😉. Nous faisons des trucs en matinée et nous récupérons de l’information en prévision de notre sortie de lundi. Nous ferons le boiling lake et la vallée de la désolation. Matthew, Ian et Manuela seront partant eux aussi. Par contre, avant cette randonnée, il y a le tradionnel BBQ sur le plage, ce soir…  nous ne pouvons pas manquer ça!!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire