lundi 5 décembre 2016


Toujours dans les BVI…

Nous quittons finalement la balle de mouillage, à moteur, à 10h00, avec Ambition en direction de Salt Island pour y faire de l’apnée parmi les vestiges du Wreck of The Rhone.

Le RMS (Royal Mail Service) Rhone est un navire anglais construit en 1865 et qui est insubmersible…en théorie. Or, voilà qu’en 1867 il coule suite à un ouragan qui le projette sur Salt Island. Le bateau est encore visible, une section à environ 10 mètres (c’est la partie que nous avons pu voir) et l’autre section par environ 30-40 mètres. Nous y faisons de l’apnée avec un petit requin… On a beau se dire que c’est un petit requin, quand il se retourne et qu’il nage vers nous alors que nous sommes en train de le filmer sur la GoPro, que nous le voulions ou non, nous changeons de direction et nous nous en éloignons !  Puisqu’il s’agit d’un Park National, il y a des balles de mouillage à proximité qui nous permettent de faire de l’apnée à partir du bateau plutôt que prendre l’annexe pour s’y rendre.

Après l’apnée, nous quittons pour Manchioneel Bay à Cooper Island. L’endroit est magnifique, nous en profitons pour faire de l’apnée sur le bord de la plage, il y a tout plein de poissons. Quelqu’un nous montre une pieuvre, terrée dans un trou de récif de corail… Nous allons au Cooper Island Resort pour un apéro avec Ambition et nous croisons Lyall, un des employés de la ARC qui habite à Hawaï. Il loue un bateau avec des amis et sa petite famille. Le rhum est délicieux et Merrill et Maryse profite de l’internet du rhum bar. Nous rentrons à bord pour le souper. Life is good, nous sommes heureux ! 

Vue au levée du soleil

Vue au coucher du soleil
Le lendemain matin, nous acceptons l’invitation de Maryse et de Merrill : nous ferons de la voile à bord de Ambition, un Hylas 46. Nous laissons nos annexes sur la balle de mouillage. Le vent réel est d’environ 8 à 10 nœuds et nous filons jusqu’à 7.4 nœuds toutes voiles dehors au près/bon plein. Le comportement du bateau est très différent de celui de Caffè Latte : moins nerveux, très stable et étonnamment rapide pour de si petits vents : le bateau pèse un peu plus de 50,000lbs soit plus du double de Caffè Latte… Yolène est à la barre d’Ambition pour presque toute l’excursion. En après-midi, de l’apnée à Cistern Point, c’est superbe. Souper tranquille à bord. 



Nous sommes le 1 décembre, ça fait six mois que Caffè Latte est notre maison et nous sommes parfaitement à l’aise avec cela !

Nous quittons la balle de mouillage en direction de Great Harbour sur l’île de Jost Van Dyke du nom du pirate hollandais. Nous naviguons au portant avec des vents de 8 à 12 nœuds, on en profite pour recharger les batteries avec le Watt&Sea et nous arrivons à Great Harbour vers 14h00. Nous prenons des balles de mouillage près de Ambition. Nous constatons que plusieurs bateaux de la Carib sont présent dans cette baie : Peacekeeper, RC Wings et Kinship. Nous prenons un apéro avec Maryse et Merrill et Skip au Foxy’s et le soir venu la musique du Foxy’s nous, euh, accompagne ! Pour rentrer à bord de Caffè Latte nous avons besoin de l’annexe de Ambition car le moteur de notre annexe est noyé L.  Nous avons du champagne au frais pour célébrer nos six mois mais nous reportons sagement le tout au lendemain : la modération a meilleur goût… Bon dodo à bord.

La veille Matthew et Kathleen de Kinship nous propose un hicking à Mahonny Hill de 321 mètres surplombant Jost Van Dyke, nous en parlons à Maryse et Merrill et ils seront partant eux aussi. Vers 9h30, le petit groupe se met en branle en annexe vers le quai à dinghy. Nous entamons la montée vers 10h00 et atteignons le sommet vers 11h30 environ, nous étions motivé : l’équipage de Kinship avait des gâteries pour ceux qui atteindrait le sommet. Au choix gâteau aux carottes ou danoise à la canelle… Nous redescendons vers le quai. Nous repartons vers nos bateaux respectifs. Voilà qu’Ambition est en panne à une quinzaine de mètres de son bateau. Nous les remorquons à notre tour. 

Le groupe au départ...

Côté de la mer...

Vue de la baie

Chèvres rencontrées..

Après le dîner plusieurs feront un mini-roupillon.  Nous recevons la visite de Kinship en après-midi : Katleen veut une coupe de cheveux et ils apportent des bières et du vin en échange J Yolène s’exécute et nous apercevons Merrill en train de travailler sur son moteur hors-bord. Pour le taquiner Matthew et Jean sautent dans leurs annexes et se dirigent vers Merrill… L’essence de l’annexe d’Ambition est en cause. Jean repart avec Merrill pour remplir le réservoir avec de l’essence exempte d’eau. Une fois de retour sur l’annexe d’Ambition, le moteur repart mais seulement après des efforts répétés et avec l’étrangleur (choke) en fonction. Le verdict tombe : le filtre à essence doit être changé, Merrill croit avoir la pièce, mais ne l’a pas. Le lendemain, ils devront aller à Nanny Cay pour en faire l’achat.

Notre « Veuve » est toujours au frigo : ce soir c’est décidé, Veuve et foie gras pour notre anniversaire de vie à bord ! Vers 19h00, alors que nous sommes dans un champ de balle de mouillage, un voilier arrive, tous feux éteints. Nous n’en croyons pas nos oreilles : il jette l’ancre juste à côté de nous… Nous l’apostrophons, l’informons qu’il est dans un « mooring field » qu’il ne doit pas s’ancrer ici, que c’est dangereux. Rien n’y fit, il se fout de nous et de tous les bateaux autour. Jean ne renonce pas il monte dans l’annexe et se dirige vers le bateau : non, ces messieurs sont de très mauvaise foi. Jean repart cette fois vers le Foxy’s qui, vérification faite auprès de Merrill, « gère » les balles de mouillage. Le gérant de l’endroit nous annonce que malheureusement il ne peut rien pour nous. Peine perdue. Le hasard a fait que tous les bateaux autour étaient chez Foxy’s lors de l’arrivée de l’intrus. Nous n’avons pas été supporté dans notre démarche initiale. Comme c’est souvent le cas, ces bateaux qui arrivent tard, partent généralement tôt pour se soustraire au paiement de la balle de mouillage ou, en l’occurrence pour se dérober avant que les bateaux voisins ne constatent leur présence. Fort heureusement aucun dommage à déplorer.

Vers 9h30, nous quittons Jost Van Dike pour Little Jost Van Dike en passant par la mer et en faisant 70% du tour de l’île, juste pour le plaisir de faire de la voile et de recharger les batteries du bateau. On y rejoint Kinship. Avec Kathleen et Matthew nous allons au Bubble Pool. Il y a une formation rocheuse qui laisse passer les vagues du large et qui cause des bulles et des remous dans un genre de piscine naturelle. C’est beau mais sans plus. 




Nos amis doivent quitter pour Nanny Cay pour faire des emplettes, ils sont à sec. Nous décidons d’aller à Gardner Bay, nous y jettons l’ancre, nous y sommes presque fin seul, quand, au loin se profile la silhouette familière d’Ambition se dirigeant vers la baie. Apéro à bord d’Ambition avec les chèvres, les pélicans et les poissons !

Après la grâce matinée du dimanche matin, nous levons l’ancre pour Sandy Spit, une toute petite île, où l’apnée n’est pas terrible mais où la baignade y est agréable. Nous dinons puis nous filons vers Cane Garden Bay à moteur. Ancrage au sud de la baie : wow ! Promenade sur la plage, très grande plage, plusieurs bars, restos et boutiques. Nous prenons quelques consommations au bar Quito et invitons Maryse et Merrill à se joindre à nous pour souper sur Caffè Latte. Belle soirée ! 

Sur la plage

Vue de la plage, du bateau, au coucher du soleil

Puisque l’endroit est intéressant et qu’il annonce de la pluie, à intermittence, pour la journée, nous décidons de rester dans cette baie, à l’ancre.


2 commentaires:

  1. Ca fait rêver de suivre votre voyage , vraiment cool , continuer, je vous suis souvent sur votre Blog

    RépondreEffacer
  2. Nous avons très hâte découvrir les BVI en 2017. Domage que nous ne sommes pas ensemble. Aux Abacos nous sommes seul ;-(( pas beacoup d'amis ici pour prendre l'apéro...

    RépondreEffacer