jeudi 29 septembre 2016


Destination : Annapolis, MD

Après 3 jours passés à Baltimore où nous en avons profiter pour visiter la ville à vélo et aller voir un match de baseball des Orioles, nous levons l’ancre à 6h30, au lever du soleil : nous avons un rendez-vous à la Marina de Port Annapolis. Nous devons y être pour 13h00. Malgré l’horaire très chargé de cette marina, en préparation du Boat Show du 6 octobre, Kevin, le responsable du service des travaux d’entretien, accepte d’insérer Caffè Latte dans son planning. Notre désallinateur sera installé par des professionnels. Au préalable Kevin nous avait demandé des photos de l’endroit où nous voulions avoir l’appareil et des précisions sur l’étendue des travaux. Nous lui avions soumis rapidement les infos et il nous confirma que ce que nous voulions en termes d’installation était possible. John serait le technicien affecté à notre projet. 

 Stade des Orioles


Nous faisons route à partir de Baltimore, à moteur, pour principalement sortir de la rivière et terminons la navigation à voile. Nous nous amarrons au quai de service de Port Annapolis à 12h30 accueilli par Kevin. Quelques minutes plus tard John monte à bord de Caffè Latte pour constater « de visu » l’emplacement, voir l’appareil en question et échanger avec nous sur les différentes possibilités d’installation. Nous convenons qu’il vaut mieux installer toutes les pièces du désallinateur sur le mur extérieur de la chambre qui nous sert d’entrepôt. Le filtre, la pompe, la membrane, de même que les valves, la lumière et les commutateurs serons placé sur l’arrière du bateau à l’abri des regards mais accessible facilement par une ouverture munie d’une petite cloison amovible. John commencera les travaux vendredi matin et prévoit avoir besoin d’environ 2 petites journées pour compléter le tout, ce qui nous convient parfaitement.

Nous sortons les vélos pour aller explorer les environs de la marina. Nous repérons rapidement l’épicerie et le magasin Fawcett qui regorge de trucs pour les bateaux et nous y avons un escompte spécial puisque nous sommes inscrits à la Carib 1500. Nous revenons au bateau avec la ferme intention de retourner chez Fawcett le lendemain avec la liste des items qui nous restent à acheter pour finaliser la préparation de Caffè Latte.

Le lendemain, nous quittons Caffè Latte en début d’après-midi à destination de Fawcett. On y achète un module MOB (homme à la mer), des babioles d’identification et de sécurité, une couverture en cas de feu sur la gazinière, un sac pour ranger les vestes de sauvetage de l’annexe et un sac flottant spécialement conçu pour recevoir tout ce qu’il faut avoir lorsque l’on doit quitter le bateau en cas de naufrage. Il va nous rester 4 items à acheter au Boat Show pour compléter la préparation du bateau pour la traversée : une ancre Fortress pour les fonds sablonneux des Caraïbes, 600 pieds de cablot pour l’ancre parachute, le kit de feux de détresse SOLAS et l’ancre pour l’annexe. De retour au bateau en fin d’après-midi, on range nos achats et on prend un apéro bien mérité : c’est épuisant le magasinage !

Au lever, nous nous attaquons à l’installation des achats fait la veille : nous avons trouvé deux poignées en teck qui vont servir à la fois de main courante et de point d’ancrage devant la gazinière et devant l’évier. Quand le bateau fait route et que la mer est agitée, les mains courantes sont utilisées pour prendre appui et s’agripper quand on se déplace à l’intérieur du bateau alors que les points d’ancrage permettent de se fixer, avec le harnais de notre veste de sauvetage, devant la gazinière lors de la préparation des repas ou devant l’évier pour laver la vaisselle. 

Deux mains courantes ajoutés pour plus de sécurité


Nous en profitons pour identifier notre bouée au nom de Caffè Latte et y attacher un sifflet et une lumière qui clignote au contact de l’eau. En après-midi, nous repérons un bar où le match de hockey Canada-Russie sera présenté. Après le souper, nous nous dirigeons en annexe vers le quai municipal pour nous amarrer, direction Davis’s Pub où l’on voit de l’extérieur qu’un poste de télé présente le match de hockey en question. On rentre à l’intérieur et nous nous installons devant la télé avec un pichet de bière. Nous faisons la connaissance d’Allan et de Janet, deux ex-militaire dans la trentaine avec qui on a bien rit toute la soirée. Victoire du Canada, Yessss !!! Retour sur Caffè Latte en annexe, le cœur léger…

Le lendemain, nous devions partir pour une autre destination mais Kevin nous avait informé que nous pouvions rester jusqu’à lundi à la marina sans problème (ie gratos) ce que nous ferons. Dimanche matin, notre voisine de quai s’enquiert de nos plans pour la journée et puisque nous ne partirons que lundi, elle nous invite à un cocktail à bord de son bateau un magnifique Nordhavn 76 pieds.

Notre voisin de quai...



Au cocktail, nous retrouvons nos hôtes Gail et Tokkie, Kevin et sa compagne, Bonny et Erik et Alex et sa compagne. Tous des gens qui sont à la marina de Port Annapolis et qui sont super sympa et qui vivent sur leur bateau, vraiment une belle soirée. Nous avons eu une visite guidée du bateau, hors norme, hyper bien équipé. Deux exemples :

1.     un système qui transforme les eaux noires (on pourrait aussi les appeler eaux brunes…) en eaux grises (eg eau de vaisselle ou eau de la douche) qui peuvent être rejetées à peu près n’importe où sans avoir recours au pump out. Bon, c’est sûr que transformer l’eau en vin comme le faisait JC c’est plus fort comme truc mais quand même…

2.     un spa situé sur le troisième pont du bateau d’où on admire la baie dans laquelle on est ancrée…

Le lundi matin, nos voisins quittent pour Beaufort qu’ils prévoient atteindre en 48 heures. Au départ du quai, nous pouvons apprécier le travail des propulseurs d’étrave et de poupe du Nordhavn qui littéralement déplacent le bateau parallèlement au quai pour lui permettre de s’engager dans le « fairway » de la marina.

À notre tour, vers 10h00, nous nous élançons du quai avec l’aide de propulseurs humains que sont Kevin et un de ses employés s’aidant de gaffes, c’est moins impressionnant, mais tout aussi efficace ! Nous nous dirigeons vers St-Michael’s à environ 30 MM d’Annapolis. 



Destination : St-Michael’s

Nous naviguons au moteur le long de Back Creek pour sortir sur la Chesapeake. Nous constatons que le vagues sont déjà bien formées et que les vents sont d’environ une vingtaine de nœuds. Avec les contraintes du chenal et des vagues que l’on doit prendre à 30-45 degrés, nous choisissons de poursuivre à moteur et de longer la côte est de la rive où la taille des vagues est sensiblement plus faible. Aussitôt que nous contournons la dernière bouée du chenal pour prendre la direction de Eastern Bay, nous ouvrons les voiles. Nous louvoyons dans le petit chenal jusqu’à notre approche finale de St-Michael's. Nous jetons l’ancre vers 15h30, au sud à l’entrée de St-Michael's. Nous sommes à marée basse, le marnage n’est que de 18 pouces ici, le profondimètre indique 10 pieds : nous avons progressé !

Nos amis de Juste Ciel ! étaient déjà arrivés à St-Michael's et nous les apercevons en annexe revenant du village et ne dirigeant vers nous. Petit apéro impromptu : c’est la fête à Jocelyne aujourd’hui et elle célèbre ces… non, vous ne le saurai pas ! Il y a un Pub Irlandais sympa en ville et nos amis nous rapportent qu’il y a des écrans de télé. Avec le premier match de la finale de la Coupe du monde de hockey, le lendemain soir, nous élaborons des plans pour que nous assistions au match dans ce Pub.

Le lendemain, nous sommes réveillés, par la pluie, vers 5h00. Nous faisons différents travaux sur le bateau, entre autres nous installons de nouveaux haut-parleurs extérieurs et nous nous acquittons de tâches administratives, et, en fin d’après-midi nous allons en annexe à St-Michael's. Deux objectifs :

1.     Sécuriser notre soirée au Pub ; peuvent-ils mettre le match à la télé pour nous ?

2.     Faire une petite épicerie

Après le souper nous quittons le bateau, en annexe, pour aller voir le match au Pub : victoire du Canada ! Yesss !!

Jeudi matin, nous sommes encore réveillés par le vent et la pluie vers 5h00, nous nous rendormons tant bien que mal. Nous déjeunons et consultons la météo des jours à venir : vents d’est et pluie pour les prochains jours. Nous consultons les cartes et déterminons que Shaw Bay dans la Wye River offre une bonne protection des vents d’est, bien mieux qu’à l’entrée de St-Michael’s où nous avons aucune protection de l’est. Nous levons l’ancre vers 10h15 et nous parcourrons les 5MM nous séparant de Shaw Bay à moteur. Michel et Jocelyne se joindrons à nous.

En après-midi, partie de Toc avec Juste Ciel ! : les filles contre les gars, comme il se doit. Résultat des courses, une partie de chaque côté, la table est mise pour un match décisif éventuel.

La nuit est assez agitée, il pleut fort par moments et le vent siffle à l’extérieur : 25 nœuds constaté à l’anémomètre. L’ancrage y est bon et il y a peu de vagues : c’est confortable mais les bruits nous empêchent de fermer l’œil. Nous décidons au réveil que nous dormirons dans la cabine arrière la nuit prochaine pour être moins incommodé par les bruits du vent et de la pluie : des rafales de 30 à 35 nœuds sont prévues.
Bateau de pêche en bois typique du Maryland qui tourne autour de nous depuis 5h du matin!


Nous profitons donc de la journée pluvieuse pour faire du ménage ainsi qu’encore des menus travaux sur le bateau.

La prochaine destination sera Annapolis pour le Boat Show.  Nous y serons une semaine à l’avance afin d’avoir un bon ancrage puisque nous anticipons qu’il y aura beaucoup de bateaux dans les environs…  Nous anticipons aussi y apercevoir beaucoup de bateaux provenant du Lac Champlain : c’est le rendez-vous des voileux qui vont vers le sud, un genre de passage obligé !

3 commentaires:

  1. Bonjour. Encore quelques jours avant le Boat show. Nous aurons certainement le temps pour une ou deux partie. Avec ou sans chips.

    RépondreEffacer
  2. Je me régale de vos récits, c'est un bonheur de vous lire , continuer votre beau voyage et surtout continuer d'écrire , Bonne route les amis

    RépondreEffacer
  3. Je vous aime beaucoup et c'est très agréable de vous lire
    Xxxxxxxxxxxxxxxxxx

    RépondreEffacer